Skip to content

Posts tagged ‘condiment’

Condiment pour le riz qui déchire tout : un gomasio amélioré …

image

Quelle poisse!  mon ordinateur a rendu l’âme après 7 ans de bons et loyaux service. Dire que j’ai changé le disque dur il y a 15 jours et que je viens de passer ces 2 dernières semaines à réinstaller tous mes programmes et documents… voilà que je me retrouve dans l’impossibilité de transférer mes photo de l’appareil au site web. Le récit de mes aventures au Vietnam est donc en pause car se procurer un ordinateur correct quand on habite dans un bled paumé loin de tout, c’est pas de la tarte. Je ne sais pas encore par quoi remplacer mon vieux mais solide macbook… Les MacBook Air semblent vachement fragiles et les MacBook Pro sont plutôt chers … De plus, un disque dur avec 128 Go de mémoire est un peu limité… Vraiment je n’arrive pas à décider … Tu as un conseil à me donner ?

Du coup, me voici entrain de taper avec 2 doigts sur ma tablette pour ne pas te laisser sans recette. Et attention, c’est pas n’importe quelle recette : c’est celle qui te permet de frimer sans suer !

J’ai découvert ce condiment dans un fantastique restaurant à Hanoi. Je te parlerai plus en détail de ce fameux repas lorsque j’aurais pu récupérer mes photos de voyage. Parmi tous les plats que nous avons dégusté, celui qui m’a le plus marqué c’est le petit bol de graines qui accompagnait notre riz parfumé. Un mélange qui ressemblait au gomasio mais en mieux : en plus du sel et du sésame, il y avait de la poudre de cacahuètes grillées et une pointe de sucre.

Read more

Nahm prik, condiment thaï

fishsauce2

Nahm prik, c’est la petite sauce qu’on trouve sur toutes les tables en Thaïlande. Du bouiboui sur la route au restaurant grande classe, un point commun : nahm prik !
On peut comparer cela au sel et au poivre chez nous.

“prik nahm pla” est à base de sauce de poisson “nahm pla” et de piments “prik”.
Il y a plusieurs manières de la préparer. La plus simple est faite avec seulement des piments oiseau coupés finement et de la sauce de poisson. Pour quelque chose de plus sophistiqué, on peut ajouter de fines lamelles d’ail, un peu de jus de citron vert et même un peu de sucre.
Pour ma part j’aime bien la version sauce de poisson – ail – piment.
Quand je prépare du poisson (lire ici) ou des fruits de mer, j’ajoute du jus de citron et du sucre.

Voici les quantités :

6 c.s de sauce de poisson
6 piments oiseau

1 gousse d’ail

1 c.c de sucre
1 c.s de jus de citron vert

fishsauce1

Pâte de crevettes et sauce de poisson

La sauce de poissons et la pâte de crevettes ont 2 points communs :
1. ce sont tous les 2 des condiments indispensables de la cuisine thaï,
2. dès que tu soulèves le bouchon, ta première réaction c’est : «beark, ça pue la mort ce truc!»
Alors oui, ça pue un peu… même beaucoup on peut dire… mais il faut garder en mémoire qu’on ne mange pas cela seul. Il s’agit uniquement de donner un peu de parfum à ce que tu prépares et, une fois mixé à un curry ou à une sauce à salade, cela devient particulièrement intéressant.

En Thailande, on trouve un nombre incroyable de marques qui fabriquent l’un ou l’autre. En Europe, j’imagine que le choix est limité. Il existe aussi des sauces de calmars (au lieu du poisson), la bouteille a un bouchon vert vif et il y a même une sorte de calmar dessiné sur l’étiquette. Le goût est un peu plus prononcé et j’aime moins le résultat final. Si tu n’es pas habitué au goût de la sauce de poissons, évite d’acheter celle à base de calmars. La sauce de poissons s’utilise en petites quantités, choisis la plus petite bouteille que tu trouves, cela sera amplement suffisant pour cuisiner thaï durant quelques semaines. Une fois ouverte, cela se conserve trèèèèèèèèèèèès longtemps, donc tu n’as pas de soucis à te faire de ce côté là.

Je n’ai découvert les joie de la pâte de crevettes que récemment, l’odeur m’a souvent dissuadé d’en utiliser. Il faut dire qu’il y a une différence de qualité très grande entre une marque et l’autre. Dans la région où j’habite, elle est fabriquée de manière artisanale et elle fait partie intégrante de la nourriture quotidienne. Je me procure donc de la pâte de crevettes 100% naturelle, sans additifs, elle a un réel goût, elle est nettement moins salée que celles du commerce et sa consistence est un peu ganuleuse. J’aime tellement ça que j’en ajoute même dans les sauces à salade pour salade de mangue verte ou pour salade de concombres thaï.
Je suis désolée de présenter les choses ainsi et de te dire que la pâte de crevettes que tu peux trouver en Europe, c’est pas celle qui est bonne… mais n’oublie pas que toi tu peux manger du saucisson sec ou du vacherin Mont-d’or quand bon te sembles alors que je n’ai que le droit d’en rêver…

Mais revenons à nos moutons : tu peux cliquer l’image ci-dessous pour l’agrandir…

sauce de poisson