Skip to content

Posts tagged ‘courge’

Courge caramélisée et lait de coco

Ce dessert est une vraie tuerie. Ici, il est servi avec du lait de coco dans lequel tu peux ajouter des glaçons, si tu le souhaites … mais tu peux très bien supprimer le lait de coco et servir la courge caramélisée tiède sur une boule de glace “fleur de lait” ou coco.

courge2

Depuis longtemps déjà, je voulais préparer ce dessert, le problème a été d’obtenir la recette. Une recette thaïe est à l’image de la vie quotidienne dans mon bled : floue et fluctuante. Je te jure, il faut que tu essaies la prochaine fois que tu viens en Thaïlande : tu demandes à une personne locale de t’expliquer comment préparer un plat que tu aimes. Et là, deux possibilités : soit tu es dans un jour de patience infinie et tu essaies de poser des questions pour obtenir des informations précises que tu n’obtiendras pas, soit t’es dans un jour de trop-plein et tu rentres à la maison broucouille.
La technique qui marche le mieux, c’est l’espionnage : il s’agit de rester dans la cuisine au moment de la préparation du plat et de prendre note de ce qui est fait. Du coup, pas besoin de poser de question et pas besoin de s’énerver.
Je pense que c’est difficile d’obtenir une recette car les gens n’en lisent pas. Ils cuisinent comme ils ont appris à la maison, en famille. Personne ne mesure précisément des aliments et personne n’écrit les recettes.

Juste pour te donner l’exemple de ma courge, j’ai d’abord essayé de demander la recette à Nan.
Il a dit : “oh, c’est super facile à faire, il faut nettoyer la courge et la cuire dans du caramel”.
J’ai évité de dire à haute voix toutes les remarques sarcastiques qui dansaient dans ma tête et j’ai demandé quelle quantité de sucre il fallait mettre par kilo de courge.
La réponse a été “il faut pas en mettre trop” … no comment !

J’ai ensuite demandé à mes collègues de m’expliquer comment préparer cela.
Réponse : “tu cuis la courge et tu mets le caramel dessus”.
Question :  “tu cuis la courge dans le caramel ou séparément ?”
Réponse : “comme tu veux …”
… désespoir…

Read more

Dessert thaï à la courge

courge-coco

 

Les desserts thaï, en soi, ça n’existe pas ! En tous cas pas dans cette région de la Thaïlande. Il y a des tas de préparations sucrées à base de riz et de noix de coco principalement mais elles ne sont jamais servies en dessert. Ici, on mange une triple portion de riz pour chaque repas avec un petit peu de viande ou de légumes mais jamais de dessert. Par contre, en plus des 3 gros repas par jour, on prend des collations à longueur de journée et c’est généralement entre les repas qu’on mange les desserts.
Les plats sucrés ne sont pas des desserts comme on les entend en Europe. Rares sont les personnes qui ont un four dans leur cuisine, on prépare tout sur un réchaud à gaz. Cela signifie qu’on trouve rarement des gâteaux incroyables ou des tartes aux fruits. Le taux d’humidité fait que le pain et les pâtisseries se conservent mal et deviennent tout mous très rapidement.
Parmi les desserts, il y a tous ceux à base de :
– riz gluant (stick rice) : riz gluant à la mangue (un des grands favoris), riz gluant à la coco cuit dans un morceau de cane à sucre, riz gluant noir à la coco, …
– de crêpes : petites crêpes au lait de coco (à tomber à la renverse), crêpes de farine de riz farcies à la pâte de haricot ou à la crème de padan, ou encore des crêpes farcies d’un mélange de sucre de palme et de coco fraîche, …
– de courge : courge au caramel (c’est trooooo bon), courge au lait de coco, courge entière farcie de pudding à la coco et coupée en tranches, …
– perles de tapioca : là, on touche au domaine du bizarre pour moi : on mélange de la glace pilée, des perles de tapioca, des sirops, des fruits étranges… pour obtenir un mix de plein de trucs assez gluant-sucré-sans goût distinct.
– les beignets : de bananes, de jackfruit, de patates douces, de taro, …
– les gelées : de coco fraîche et de plein d’autres trucs que je n’arrive pas à décrire.
J’en oublie sans doute !

Ce dessert-ci est absolument parfait pour les froides journées d’automne et d’hiver !
Il peut être servi chaud, tiède ou froid. Il m’est arrivé d’en préparer lorsqu’on rentrait de plongée, frigorifiés (en saison des pluies il peut faire bien froid quand on est tout mouillé et qu’il n’y a pas de soleil) et cela a toujours rencontré un grand succès !

C’est très facile à préparer, les perles de tapioca ne sont pas indispensables mais elles apportent un petit truc en plus !

tapioca

Il est important de bien équilibrer le sel et le sucre dans le lait de coco. Le lait de coco peut être très écoeurant s’il est trop sucré et très fade s’il ne l’est pas assez.  En ajoutant beaucoup de sucre, on a un dessert pas fade et en ajoutant un peu de sel, on retire cette impression de lait de coco écoeurant. Le mieux est de ne mettre ni trop de sel ni trop de sucre en cours de préparation et d’en ajouter petit à petit lorsque le plat est prêt, jusqu’à ce que le goût nous plaise bien.
L’autre point important est de ne pas trop cuire la courge. Il faut qu’elle soit juste tendre, pas croquante mais pas fondante. Si elle est trop cuite, elle se défait et le dessert n’a plus aucun intérêt.

Voici la liste des ingrédients, clique sur l’image pour la voir en plein écran :

courgecocoingr

Prépare la courge : retire la peau et les graines. Coupe-la en petits cubes de 1cm de côté.

courge

Dans une casserole, porte à ébullition le lait de coco et l’eau, 2 c.s. de sucre et 1/2 c.c. de sel.
Baisse le feu, ajoute les perles de tapioca et laisse mijoter 10 minutes à feu doux.
Goûte le lait de coco, ajoute un peu de sucre et de sel jusqu’à ce que le mélange soit à ton goût. Pour cette recette, j’ai utilisé 2 c.s. de sucre et  1 c.c. de sel rase car j’aime quand ce n’est pas trop sucré. A toi de voir.

Ajoute les dés de courge et cuis-les dans le lait de coco jusqu’à ce qu’ils soient à peine tendre (5-7 minutes). Ils termineront la cuisson lors du refroidissement du lait de coco.

A servir chaud (s’il fait bien froid dehors) ou froid (s’il fait bien chaud dehors).

Pousses de feuilles de courge

On peut préparer les pousses de feuilles de courge comme des épinards. On les fait sauter à la poelle ou on les ajoute dans un curry. Je pense qu’en quiche ça doit être assez top aussi.

Il faut couper uniquement les jeunes feuilles et les tiges qui les relient. Si la feuille fait plus de 7-8cm, elle est trop coriace.

courge
Bon, d’accord, ma photo est moche et en plus, me diras-tu “c’est même pas une plante de courge”…
Je m’incline, j’ai triché mais c’est juste pour te montrer le truc en visuel car je peine un peu à expliquer.

Les tiges et le dessous des feuilles sont recouverts de poils, tu peux soit les gratter avec le plat de la lame d’un couteau sous l’eau courante, soit les frotter entre tes mains toujours sous l’eau courante.
Je dois dire que je le fais un peu à la va-vite car une fois cuits, ces poils ne dérangent pas vraiment (ceux de la courge, on s’entend).

Tu  effeuilles et tu coupes les tiges en tronçons de 5 cm de long. Tu peux ensuite les cuire comme bon te semble.