Skip to content

Posts tagged ‘cuisine’

Poulet aux noix de Cajou

Attention, attention, avec cette recette, on fait dans le super classique. Le poulet aux noix de Cajou, c’est un des incontournables de la cuisine thaï. Sauf que des poulets aux noix de Cajou, j’en ai goûté des centaines… et le seul qui m’a vraiment fait WOW, c’est celui de mon ex-patronne.
Le problème principal a été de lui extorquer la recette car elle n’était pas vraiment partageuse, la froumi ! Mais, je suis une personne déterminée lorsqu’il s’agit de se régaler et, petit à petit, j’ai récolté les informations nécessaires. Il m’a fallu 2 ans d’espionnage intense mais ça en valait la peine. Il faut quand même ajouter qu’à part cette recette et les oeufs au tamarin, ce qu’elle cuisinait n’était pas terrible, on comprend donc un peu mieux la raison pour laquelle elle tenait à garder sa botte secrète !

Ce que j’aime dans cette recette, c’est qu’elle est différente. La plupart des poulets sautés aux noix de Cajou sont préparés comme des légumes sautés dans lesquels on ajoute du poulet et des noix de Cajou. C’est bon mais c’est classique. Là, on s’attaque à des goûts bien différents … Dis-moi ce que tu en penses…

J’ai modifié l’original en y ajoutant des carottes, histoire d’avoir bonne conscience et de croquer un peu de légumes, je pense que des petits bouts de brocolis seraient pas trop mal non plus… mais impossible de trouver des brocolis ces jours. Je te laisse donc les imaginer. Dans la recette originale, elle ajoutait également des piments séchés, qu’elle faisait frire avec les oignons. A part le fait que c’est visuellement intéressant, je ne trouve pas que ça apporte grand chose donc, je les ai supprimés.

Pour la version végétarienne, je ferais une omelette bien épaisse, coupée en dés, pour remplacer le poulet… Mais c’est pas une recette très adaptée vu qu’il y a du poisson dans la confiture de chili et que c’est bien meilleur assaisonné avec de la sauce de poisson au lieu du sel.

Les noix de Cajou (désolée, je sais que ça coûte une bombe en Europe) il faut en prendre qui ne sont ni grillées, ni salées. Ici, c’est pas très cher, mais c’est pas la même qualité non plus ! Le prix est d’environ 300 baht au kilo, cela correspond à 10 chf !
Pas plus tard que ce matin, je me suis fait refiler des noix de Cajou pleines de bêtes ! Quelle gourde que je suis, j’ai même pas contrôlé avant de payer ! T’imagines ma tête lorsque j’ai voulu commencer à faire à manger !? Il a donc fallu que je les ouvre toutes pour jeter celles attaquées par le bestioles… ça m’a mis d’une humeur torride que je te raconte même pas !
Bref, 3 heures plus tard, j’ai pu commencer à préparer mon fameux poulet sauté aux noix de Cajou. Voici comment t’y prendre :

Read more

Pâte de crevettes et sauce de poisson

La sauce de poissons et la pâte de crevettes ont 2 points communs :
1. ce sont tous les 2 des condiments indispensables de la cuisine thaï,
2. dès que tu soulèves le bouchon, ta première réaction c’est : «beark, ça pue la mort ce truc!»
Alors oui, ça pue un peu… même beaucoup on peut dire… mais il faut garder en mémoire qu’on ne mange pas cela seul. Il s’agit uniquement de donner un peu de parfum à ce que tu prépares et, une fois mixé à un curry ou à une sauce à salade, cela devient particulièrement intéressant.

En Thailande, on trouve un nombre incroyable de marques qui fabriquent l’un ou l’autre. En Europe, j’imagine que le choix est limité. Il existe aussi des sauces de calmars (au lieu du poisson), la bouteille a un bouchon vert vif et il y a même une sorte de calmar dessiné sur l’étiquette. Le goût est un peu plus prononcé et j’aime moins le résultat final. Si tu n’es pas habitué au goût de la sauce de poissons, évite d’acheter celle à base de calmars. La sauce de poissons s’utilise en petites quantités, choisis la plus petite bouteille que tu trouves, cela sera amplement suffisant pour cuisiner thaï durant quelques semaines. Une fois ouverte, cela se conserve trèèèèèèèèèèèès longtemps, donc tu n’as pas de soucis à te faire de ce côté là.

Je n’ai découvert les joie de la pâte de crevettes que récemment, l’odeur m’a souvent dissuadé d’en utiliser. Il faut dire qu’il y a une différence de qualité très grande entre une marque et l’autre. Dans la région où j’habite, elle est fabriquée de manière artisanale et elle fait partie intégrante de la nourriture quotidienne. Je me procure donc de la pâte de crevettes 100% naturelle, sans additifs, elle a un réel goût, elle est nettement moins salée que celles du commerce et sa consistence est un peu ganuleuse. J’aime tellement ça que j’en ajoute même dans les sauces à salade pour salade de mangue verte ou pour salade de concombres thaï.
Je suis désolée de présenter les choses ainsi et de te dire que la pâte de crevettes que tu peux trouver en Europe, c’est pas celle qui est bonne… mais n’oublie pas que toi tu peux manger du saucisson sec ou du vacherin Mont-d’or quand bon te sembles alors que je n’ai que le droit d’en rêver…

Mais revenons à nos moutons : tu peux cliquer l’image ci-dessous pour l’agrandir…

sauce de poisson

Curcuma, Gingembre et Galanga, keskecé?

Voici une petite présentation des différents bulbes dont tu auras besoin pour cuisiner thaï.

Pour les préparer, il n’est pas nécessaire d’enlever la peau. Tu peux juste gratter la surface à nettoyer avec le plat de la lame d’un couteau ou avec une cuillère, s’il reste un peu de peau, ce n’est pas dérangeant.

Le curcuma laisse beaucoup de traces de couleur dans la cuisine, sur les éléments en plastic, sur tes mains et tes habits, attention lorsque tu le coupes… Le gingembre est le seul des 3 qui est délicieux cru comme cuit. Le galanga et le curcuma sont bien meilleurs une fois cuits.

Clique sur l’image pour avoir une vision plein écran.

gingembre