salade

Étiquette : salade

Salade de légumes façon Som Tam

Les journées passent à la vitesse de l’éclair. J’accumule les photos à te montrer et les histoires à te raconter et je ne prends pas le temps de les poster. La saison des pluies est loin d’être terminée mais il ne pleut plus tous les jours et il fait chaud. Du coup, autour de ma maison, tout pousse à la vitesse de l’éclair. Après 2 mois dans cette nouvelle maison, on a enfin réussi à vaincre la mauvaise herbe (presque 2 ans que personne ne nettoie le jardin). Voici quelques photo avant-après :

Read more

Voyage au Vietnam – Hanoi – et aubergines grillées au poulet

eggplantsalad1

Voilà,  c’est fait, la vie est à nouveau un long fleuve tranquille, je vis heureuse avec mon nouvel ordi, j’ai réussi à retrouver tous mes documents et je n’en reviens pas de la vitesse à laquelle tout cela fonctionne chaque fois que je clique … y a pas à dire, il y a eu un poil d’évolution dans le monde informatique au cours de ces 7 dernières années. Je n’avais pas réalisé à quel point mon regretté laptop était dépassé (et moi aussi du coup!). Bon, malheureusement, niveau internet, rien ne change, j’ai toujours une connexion qui fait la course avec les escargots … mais ça, je ne peux pas y faire grand chose !

Nous voici donc de retour avec la suite des aventures au Vietnam. (Maintenant je me la pète à mort avec mon nouvel engin et je parle de moi au pluriel, ça le fait mieux).
Notre récit sur Hanoi pourra te sembler un peu négatif mais on a pas vraiment eu beaucoup de chance : notre hôtel était nul (pas d’eau le dernier jour, personnel qui a essayé de nous faire payer des taxes et des surcharges fictives), on est tombé sur des chauffeurs de taxi pas honnêtes (avec des compteurs magouillés), on s’est fait menacer par des policiers sans qu’on comprenne pour qu’elle raison (sans doute mauvaise place pour prendre des photos …?) et pour finir, on s’est fait rouler dans la farine par une agence de voyage locale qui devait nous organiser une visite de plantations de thé … ouais, la liste est bien longue en seulement 3 jours sur place !

hanoibridge

Quoi qu’il en soit, nous avons aussi eu des chouettes moments, puis nous avons  changé d’hôtel, cela contribué à terminer notre séjour en beauté. D’ailleurs, si tu vas à Hanoi, évite comme la peste le Thaison Palace Hotel. Si tu recherches un hôtel de classe moyenne propre et confortable, je ne peux que te recommander le Garden Hanoi Hotel.

Parmi les bons moments de notre séjour, il y a eu le spectacle de marionnettes sur l’eau. Alors, oui, c’est un truc pour les touristes, mais c’était un moment magique. Le spectacle n’est pas très long mais il n’y a pas de temps mort. Les marionnettes racontent des histoires de la vie des paysans locaux, on voit la plantation de riz, une partie de pêche, un canard du paysan qui se fait dévorer par une bête sauvage, et bien d’autres histoires tout à fait compréhensibles et drôles même si on ne capte pas un mot de vietnamien. Tu peux cliquer sur le lien pour voir un extrait du spectacle :  marionnettes

resto1

Pas loin du théâtre de marionnettes, on a mangé un fantastique repas dans un superbe restaurant : Cau Go. Nous sommes tombés sur l’endroit par hasard mais nous avons vu après coup que ce restaurant est vivement recommandé sur TripAdvisor. Il se situe au dernier étage d’un bâtiment en bordure du lac et offre une belle vue sur le lac et la ville.

Nous avons commandé des aubergines grillées au gingembre et au porc, une salade de fleurs de bananier et des crevettes aux pousses de bambou. Le tout, servi avec du riz parfumé et un condiment trop délire à base de sésame et de cacahuète.

Read more

Voyage au Vietnam, seconde partie – Ho Chi Minh City

Notre première étape au Vietnam : Ho Chi Minh City – Saigon

Pour lire le début des aventures et connaître la recette des Banh Khot, c’est ici.

Avant notre départ, nous avons lu plein d’articles, de revues, de guides sur le Vietnam. Suite aux commentaires sur les tunnels de Cu Chi, je voyais l’endroit comme une tape à touristes. Mon compagnon de voyage a tant insisté pour y aller que j’ai jeté l’éponge et l’y ai accompagné. Nous avons visité le site de Cu Chi avec une guide privée : Alice. Lors de notre visite, il pleuvait et très peu de touristes étaient présents.

Durant la guerre entre Viêt-congs et Américains, ces tunnel servaient à la résistance locale. On y vivait, on s’y cachait, on y préparait des armes artisanales et des conseils de guerre s’y organisaient. Ces tunnels sont très bas et très étroits, les soldats américains ne pouvaient pas s’y engager, seuls les Vietnamiens de petite taille et maigres arrivaient à les emprunter.
Il y a plus de 200km de tunnels qui relient les villages de la banlieue de Saigon. Ils ont été construits durant la guerre d’Indochine, le réseau a été agrandi au fil des années et ce jusqu’à la fin de la guerre contre les Américains.
Lors de la visite, on découvre comment les armes artisanales étaient fabriquées, avec les moyens du bord, ce que les gens mangeaient pour survivre et comment ils arrivaient à rester cacher et à tromper l’ennemi. On peut même se déplacer (à croupi) dans ces minuscules tunnels, histoire de mieux réaliser à quel point l’Homme est prêt à tout pour survivre : quelques minutes dans ce labyrinthe souterrain chaud et humide suffisent largement pour devenir claustrophobe même si on ne l’est pas en temps normal !
On se ballade en forêt, sans imaginer que sous nos pieds, il y a un fabuleux réseau de galeries. On découvre des chambres, des entrées, des systèmes de ventilation au fur et à mesure de la visite.
Beaucoup d’animations et de démonstrations mais aucun panneau explicatif. Pour bien comprendre ce qu’on voit, c’est important d’avoir un guide qui nous donne les explications nécessaires.
En résumé: visite passionnante, touchante, impressionnante. A ne manquer sous aucun prétexte. 

tunnels
La terre retirée lors de l’excavation des tunnels était, entre autres, utilisée pour reproduire de fausses termitières.
A la base de la termitière, on pouvait facilement cacher des trous servant à l’aération des tunnels.

 tunnels3
Les points d’entrée des galeries sont discrets.
Ils étaient camouflés sous un tapis de feuilles mortes, rendant leur localisation difficile. 

tunnels1

Seuls des gens de petite taille pouvaient  parcourir ces tunnels sans trop de difficultés.

Read more

Salade thaïe de haricots ailés

wingbean2

La nourriture thaïe c’est bon, c’est parfumé, c’est pimenté, c’est frais … on adore ça ! Oui mais parmi tous les mets thaïs qui remplissent mon quotidien, ce qui me rend dingue, ce sont les salades.
Salade de papaye verte “som tam”, salade de mangue verte et de poisson frit “yam pla douk fou”, laab de poulet “laab gai”, salade de tempuras de liserons d’eau “yam pan boung krob”, salade de nouilles instantanées “yam mama”, salade de pomelo “yam som o”, et toutes les autres. En Thaïlande, les salades sont toujours composées de trucs tendres, de trucs qui croustillent, de légumes frais et de viande ou de poisson. Elles sont recouvertes d’une sauce très parfumée et très pimentée à la fois douce et acidulée … mmhhh, j’en bave sur mon clavier !
Aujourd’hui, je te livre la recette de ma salade préférée, celle d’entre toutes que je ne peux pas m’empêcher de commander au restaurant.
Pourquoi celle-là ? bah … parce que !
Tu as d’autres questions ?

Bon allez, je vais te dire pourquoi : tout d’abord, il y a le croquant des haricots qui rappelle nos bonnes salades vertes européennes. Ensuite, il y a des tas de trucs croustillants : les noix de cajou ou cacahuètes, les échalotes frites, la noix de coco grillées. Les crevettes et le poulet apportent une certaine douceur à la salade et pour couronner le tout, on la recouvre d’une sauce au lait de coco, au tamarin et à la confiture de piments qui te fait lécher le plat même quand il n’y a plus rien au fond !

Dans le sud de la Thaïlande, la salade de haricots ailés “yam toua plou” est servie toujours très (trop) pimentée. Dans ma recette, il n’y a pas de poudre de piment séché dans la sauce mais tu peux en ajouter si tu le souhaites. La quantité de piments frais dépend de tes goûts, à toi de voir.
Lorsqu’on commande cette salade, dans ma région, elle est préparée avec du poulet et non du porc (contrairement au nord de la Thaïlande), des crevettes fraîches et des calmars. Elle est systématiquement servie avec des oeufs durs ou des oeufs salés. Généralement, on la mange tiède… mais froid, c’est très bon aussi.

Voici à quoi ressemblent les haricots ailés…

wingbean1

Il faut blanchir les haricots avant de les couper. Fais attention de ne pas trop les cuire, ils doivent rester croquants.

Dans cette salade, on ajoute de la noix de coco grillée. Je la trouve toute prête au marché. Pour la préparer, il suffit de faire chauffer de la noix de coco séchée et râpée dans une poêle, sans huile. Tu remues régulièrement jusqu’à ce que la noix de coco ait une belle couleur dorée.

wingbean6

Read more

Salade de nouilles de riz à la sauce tamarin-cacahuètes

salade1

Cette salade, je l’ai découverte il y a peu, en me baladant au marché.

Je ne vais jamais au marché avant 9h30… et l’autre jour que je voulais acheter du crabe, la bonne dame du stand de poissons m’a dit que pour en avoir fallait venir de bonne heure. C’est marrant mais faire le marché à 9h30, cela me semblait être de bonne heure !! En même temps, les gens, ici, se lèvent avant le soleil. A 6h du mat, tout le monde est FULL POWER … chose que je ne comprends guère car à 10h, ils ont les batteries à plat et fonctionnent au ralenti. Mais cela n’empêche que la petite dame du marché a touché en plein dans le mil et que ma fierté en a pris un coup.
Au lieu de faire la flemme, je suis allée au marché à 7h, avant d’aller bosser. Et là, saperlipopette, j’ai vu la différence: de la nourriture partout, des tas d’herbes fraîches et des aliments que je n’avais jamais vus auparavant. J’ai même dégotté des sator pelés et prêts à être engloutis ainsi que des pousses de bambou fraîches déjà coupées. Faut croire que faire son marché tôt, c’est aussi pour les flemmards puisqu’on trouve des tas de produits prêts à l’emploi. Le plus étrange, pour moi, c’est qu’à 9h, il n’y a plus rien de tout cela …

10448249_546452618800479_256796099302758717_nC’est à l’occasion de cette visite matinale que j’ai découvert la salade de nouilles de riz. Je cherchais un truc à boulotter pour mon petit déj, j’allais opter pour une salade de riz et la vendeuse m’a conseillé de prendre des nouilles à la place. Ces nouilles sont vendues mélangées à un oeuf dur, des rondelles de concombre et du tofu frit, le tout est emballé dans un sachet en plastic. La sauce est emballée à part. Cela n’avait rien de bien sexy comparé à une bonne salade de riz pleine d’herbes aromatiques mais j’ai pris ce que la dame voulait que je prenne (voici la preuve qu’il m’arrive d’avoir des jours sans confrontation … quoi ? pourquoi je t’entends ricaner ? ). Eh ben, une fois n’est pas coutume, j’ai bien fait de suive les conseils d’une inconnue, ces nouilles n’ont l’air de rien mais elles sont absolument sublimes… enfin, c’est surtout la sauce qui est hors du commun : douce et acidulée à la fois, légèrement piquante avec un bon p’tit goût de cacahuète et de lait de coco …
Photo ci-dessus :  la salade que j’ai achetée pour 0.8 euros.

Ce plat est originaire d’Inde, il a ensuite été introduit et adapté en Malaisie (à Penang) sous le nom de Pasembor. Comme Penang est proche du sud de la Thaïlande, ce met a été introduit dans la zone frontalière du sud de la Thaïlande et il répond au nom étrange de Pasmos ou Salad Kek (salade musulmane). J’ai fait des recherches sur le net, en Anglais et en Thaï (avec toutes les variantes possibles pour orthographier ce mot), impossible de trouver plus d’informations. J’ai demandé autour de moi et aucun de mes collègues ne cuisine cette salade, tout le monde l’achète déjà prête. J’ai donc contacté ma prof privée de cuisine thaïe et je lui ai proposé un nouvel échange : je t’apprends à préparer un cake aux carottes si tu m’apprends à cuisiner le Pasmos. Sitôt dit sitôt fait …
et cette recette là, mon gars, elle est terrible ! J’avais beaucoup aimé les nouilles achetées au marché mais j’ai carrément adoré (dévoré) les nouilles préparées par ma cuisinière thaïe préférée.

salade9
Read more

Salade de pomelo

salade10

En Thaïlande, c’est la saison du pomelo. Le pomelo est un agrume à la chair ferme et juteuse. C’est un peu comme un pamplemousse géant  mais en beaucoup plus doux et parfumé.
Ici, le pomelo se consomme tel quel, comme un fruit ou en salade… mais pas en salade de fruit, en salade salée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Pour pouvoir manger le pomelo, il faut d’abord le peler… et ça, c’est pas rien. La peau blanche qui emballe chaque quartier doit être retirée car elle a un goût très amer.

salade18

salade14

salade13

La salade de pomelo est généralement préparée uniquement avec la chair de pomelo. On y ajoute des crevettes, de la viande de poulet hachée et cuite, des oignons frits, des cacahuètes ou des noix de cajou, etc…
Aujourd’hui, je te propose ma version de cette salade, sans viande. C’est une salade rafraichissante et très parfumée.

La sauce à salade est extraite du livre de recettes Issaya Siamese Club que j’ai commandé selon les précieux conseils de Claire de la plus petite cuisine du monde. C’est un superbe livre de cuisine thaïe qui regroupe des recettes traditionnelles préparées de manière un peu plus élaborée que ce que j’ai l’habitude de cuisiner au quotidien. Les préparations sont simples mais plutôt longues,  mais cela en vaut définitivement la peine. La section du livre qui regroupe les recettes de salades est juste fantastique et me donne envie de toutes les préparer. Tu vas donc voir apparaitre, sur le site, plusieurs recettes tirées de ce livre.

saladesomo2

saladesomo
Read more

Salade thaïe – Yam Mama

yam2

Yam Mama, c’est ce que tous les enfants mangent comme encas !

Mama est le nom donné aux nouilles instantanées, en Thaïlande. Les Mama sont partout : toutes les petites échoppes du pays en vendent, les gens en mangent à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, il y a des rayons entiers de Mama dans les supermarchés.
Ces nouilles sont mangées en soupe, sautées, en salade ou même grignotées crues. En Thaïlande, si tu as un petit creux, tu manges un paquet de Mama.

mama1
Elles sont déclinées en une multitude de parfums : au porc, au bœufs, végétariennes, tom yam, super spicy, au poisson, au poulet, … et elles sont venues dans différents emballages. Certaines marques les vendent dans des bols en carton, ils suffit d’ajouter de l’eau et on les consomme dans l’emballage. Chaque emballage comporte un sachet de bouillon que tu ajoutes à l’eau de cuisson et un sachet pâte pimentée que tu utilises pour assaisonner ton plat.
Ces nouilles instantanées sont, en fait, originaires du Japon. C’est dans les années 70 du siècle dernier qu’elles sont apparues en Thaïlande, fabriquées et venues par la marque MAMA… d’où leur nom.

Pour tout te dire, les Mama, j’aime pas ça ! Bon, je le crie pas sur les toits car on me prend pour une créature extraterrestre quand j’explique poliment que je n’en raffole pas. Je trouve cela insipide et, les pâtes toutes molles, c’est pas mon trip. De plus, les bouillons qui les accompagnent ont un goût  qui me dérange.

Je reviens à mes salades : dans tous les marchés locaux ou lors de chaque manifestation, on trouve au moins un stand qui prépare des Yam Mama, c’est à dire : de la salade de nouilles instantanée.

mama7mama2

Read more

Som Tam de concombre

La salade de concombre est parfaite servie en entrée ou pour accompagner une viande grillée.

 

salad1

 

Liste des ingrédients pour 2 personnes  :


400 gr de concombre 


1 c.c. de sel 


2 gousses d’ail, pressées


1-2 piments oiseau hachés finement


1 c.s. de crevettes séchées grossièrement hachées


2 c.s. de cacahuètes grillées non salées 


3 c.s. de sauce de poisson


1,5 c.s. de sucre de palme


2 c.s. de jus de citron vert


1 c.s. de coriandre fraîche, hachée

 

Epluche le concombre, coupe-le en 4 dans la longueur, retire les graines.
Coupe le concombre en bâtonnets.
Mélange le sel aux concombres et fais dégorger 30 minutes au frais.

Rince bien les concombres à l’eau courante puis égoutte-les.

Dans un bol, mélange la sauce de poisson et le sucre de palme jusqu’à ce que ce dernier soit dissout. Ajoute le jus de citron et rectifie l’assaisonnement si nécessaire.
Ajoute les cacahuètes, les crevettes, la coriandre, l’ail et le piment. Mélange bien.

Verse la sauce sur les concombres et sers aussitôt.

 

 

Salade japonaise au poulet et aux nashis

salad2

Bon, je ne sais pas vraiment si c’est une salade japonaise vu que je ne suis jamais allée au Japon. Par contre, elle ressemble beaucoup aux salades que j’ai eu l’occasion de déguster dans des restaurants japonais à l’étranger. La sauce a un bon petit goût de sésame grillé, elle est relevée et douce à la fois. Le nashi apporte de la fraicheur et du croquant … au fait, tu connais le nashi ?

salad4

Il s’agit d’un type de poire que l’on nomme également poire asiatique ou poire japonaise. C’est un peu entre une poire et une pomme au niveau du goût, c’est juteux et croquant, c’est subtilement parfumé et sucré. Bien frais, j’aime beaucoup. Il existe plein de variétés de nashi, un peu comme pour nos pommes ou poires. Vu la qualité de l’étiquetage et le peu d’information sur les produits que l’on achète dans les magasins locaux, je ne peux pas vraiment te donner de détails sur ce type de nashi en particulier.
Read more

Salade de mangues vertes

mangue-verte

Comme tu le sais déjà, j’adore les mangues thaïes sous toutes les formes.
Voici une recette toute simple et délicieuse : la salade de mangues vertes Yam mamuang.
Cette salade se prépare avec de toutes petites mangues très acides. On peut aussi la préparer avec des mangues vertes classiques, moins acides. Dans ce cas, on ajoutera un peu de jus de citron vert dans la sauce.

La salade de mangues peut être servie avec du poisson-chat croustillant (frit), avec des beignets des crevettes croustillants, avec des oeufs durs ou des oeufs salés. On peut la garnir d’oignons et d’ail frit, de coriandre, basilic ou menthe fraîche.
Moi, je l’aime bien dans sa version dépouillée avec juste quelques crevettes bouillies et des noix de cajou. Lorsque je la commande au restaurant, je me lâche et je choisis celle qui est préparée avec du poisson-chat (de rivière) frit. Je ne la prépare pas moi-même car c’est un boulot de dingue. Il faut tout d’abord cuire le poisson entier à la vapeur, puis il faut enlever la peau (super gluante) et retirer toute la chair. On effrite la chair puis on la fait frire pour obtenir des paillettes de poisson croustillant. Ca prend des plombes, ça met la cuisine dans un état pas possible et une fois que j’ai fini de peler le poisson, j’ai plus du tout envie d’en manger.

Mais si l’envie te prend, … n’hésite pas !
Autrement, la prochaine fois que tu viens en vacances en Thaïlande, tu t’installes dans un chouette resto et tu commandes une Yam Pla Duck Fu. C’est le nom de cette salade de mangues vertes au poisson frit. Précises que tu la veux sans piments mai sai prik, c’est plus sûr !

J’ai fait une variante de cette salade en la servant sur une tartine : j’ai mixé les crevettes avec du fromage frais, un peu d’huile d’olive, de la coriandre et des oignons verts, du sel et du poivre. J’ai posé la salade de mangues dessus puis parsemé de graines de sésame noir et d’oignons frits. C’était délicieux avec un TiPunch 🙂

stmoret5

 

Liste des ingrédients pour une salade pour 2 personnes :

300gr de mangue verte râpée
12 crevettes décortiquées et cuites
2 c.s de noix de cajou grillées non-salées
1 ou 2 piments oiseau ou de la poudre de piment
1 échalotte
2 c.s. de sauce de poisson
2 c.s. de sucre de palme
jus de citron vert si les mangues ne sont pas très acides
facultatif : oignons frits, coriandre hâchée, tomates cerises, oeufs durs coupés en 4, …

Mélange le sucre et la sauce de poisson jusqu’à ce que le sucre soit dissout.
Ajoute le piment haché ou la poudre de piment.
Pèle l’échalote et tranche-la finement. Ajoute-la dans la sauce.

Ajoute la mangue, les crevettes et noix de cajou.

Mélange bien et sers sans attendre.

mangosalad

Salade de papaye verte frite

Beignets de papaye verte en salade ou salade de papaye verte frite.
Voici une varitante originale de la fameuse salade de papaye verte. Contrairement à la version non-frite, il n’est pas fréquent de trouver ce plat sur les menus des restaurants. Pourtant, c’est un délice. Il s’agit de tempuras de papaye verte râpée servis avec la même sauce que la salade de papaye verte fraîche.

papayefrite5

Lorsque tu prépares ce plat, tu peux le présenter avec la sauce à part, dans un bol ou alors, tu peux couper les tempuras en morceaux (ou pas) et les recouvrir de sauce juste avant de les servir.
Pour ma part, même si c’est moins joli au niveau présentation, je préfère la seconde version : lorsque la sauce recouvre bien les beignets.
Ces tempuras sont bien croustillants à l’extérieur et tout moelleux à l’intérieur, la sauce est à la fois salée, pimentée, acidulée et douce. Mhhhhhhhhhh !

Read more

Salade de papaye verte

papaye15
La salade de papaye verte est un des mets que l’on trouve absolument partout en Thaïlande. Nord, sud, est, ouest, ville ou campagne… on mange de la salade de papaye verte à tous les coins de rue.
C’est rare que les gens la préparent à la maison. Généralement, on l’achète au stand de street food, on la mange sur place ou on la fait mettre dans un petit sachet pour l’emporter.
Dans la ville où j’habite, il y a une multitude de dames qui trimballent leur stand de salade de papaye verte avec leur moto à 3 roues. En plus de cela, de nombreux « restaurants » ou stands de marché en proposent également. Chacun la prépare de manière un peu différente, le goût est plus ou moins bon suivant la provenance, la seule constante est la présence d’une méga quantité de piments !

Ici, la salade de papaye verte arrache la tronche du genre que tu peux plus respirer, que ton nez coule tout ce qu’il peut et que tes yeux ne cessent de pleurer. Le seul moyen, pour moi, de manger une salade de papaye verte préparée par autrui est de la commander sans piment et de bien surveiller la bonne dame qui la prépare.
Oui, parce qu’au début, je demandais « sans piment » et je n’arrivais pas à manger plus de 3 cuillerées de ma salade… il m’a fallu du temps pour comprendre que « sans piment » se traduit, dans la tête d’une Thaï vendeuse de salade de papaye verte, par « j’en mets 1 ou 2 autrement ma salade n’a pas de goût ».
Il faut donc surveiller attentivement en cours de fabrication et crier NOOOOOOOO au moment ou elle s’apprête à piler les piments qu’elle a balancé en douce dans son mortier. Et même comme ça, la salade arrache bien car il ne faut pas croire qu’elle lave son mortier entre une salade et la suivante. Je te jure que « sans piment » te tire les larmes vu que tu récupères un peu de la sauce de la salade précédente qui contenait une bonne poignée de piments.
Si vraiment tu ne supportes pas ce qui est piquant, il faut insister pour que le mortier soit lavé avant qu’elle commence à préparer ta salade… et là, cela devient comique car la dame va secouer la tête durant toute la préparation en répétant « mai pet mai aroy » (pas piquant, pas bon !) et c’est limite si elle refuse de te la servir à manger.

Read more

Salade de crevettes à l’orange et à la citronnelle

salade1

Lors de mon séjour à Chiang Mai, il y a de cela quelques années, je m’étais inscrite à des cours de cuisine d’un chef thaï renomé dans la région.
Les cours ne m’ont pas vraiment enthousiasmée. J’ai appris plein de choses sur la cuisine thaï et la manière de la préparer, aucun doûte là dessus mais les cours étaient chronométrés, les aliments mesurés à l’avance (si c’est marqué 3 gousses d’ail dans la recettes t’as pas le droit d’en mettre 4 car devant toi tu n’en as que 3), le côté lucratif de cette entreprise était un peu trop présent à mon goût. Je m’attendais à un moment de détente et de plaisir, cela n’a été que moyennement le cas. Quand on te speed pour que tu tranches ta citronnelle et qu’on ne répond pas à tes questions car le temps presse, c’est qu’il y a un problème …

Lors de ce cours, un menu est imposé, il se compose de 6 plats. Chaque jour de la semaine, le menu change. J’ai suivi le cours un lundi, au menu il y avait un Tom Yam aux crevettes, un curry vert au poulet, des croquettes de poisson, des nouilles sautées, du laab de poulet et un dessert un peu étrange à base de chataignes d’eau. Le truc chouette du cours, c’est que nous avons reçu un livre contenant toutes les recettes de tous les jours de la semaine.
Même si certaines de ces recettes ne sont pas à mon goût (comme le Tom Yam ou le curry vert qui sont un peu insipides), d’autres sont juste parfaites. La recette que je te propose aujourd’hui est extraite de ce livre de cours, je ne l’ai que très peu modifiée.

Le nombre de crevettes dépend de la taille de celles-ci et du nombre que tu souhaites en manger. En entrée, j’en sers entre 4 et 6 par personnes si ce sont de grosses crevettes ou 10-12 si ce sont de plus petites crevettes.
Read more

Salade de poulet et mangue verte, sauce cacahuètes et orange

Aujourd’hui, j’avais pris une bonne résolution dès le réveil : poser des rideaux sur les 2 fenêtres de ma nouvelle maison. Bah… si j’avais su…
Dans la ville où j’habite, impossible de trouver quoi que ce soit qui s’apparente à une tringle à rideau. Non, va pas imaginer que je voulais trouver un truc spécial… un bâton tout bête avec des crochets pour le fixer m’aurait suffit. Il faut faire 80km pour trouver le premier magasin qui vend des tringles!

Ce que tu ne sais pas encore (ou peut être déjà) c’est que quand j’ai une idée en tête, je ne l’ai pas au …

A la quincaillerie locale, j’ai acheté des crochets ridicules à 1 baht pièce (divise par 40 pour trouver le montant en Euros). J’ai trouvé du câble plastifié à 20 baht le mètre… et je me suis bricolé un câble  au dessus des fenêtres pour y fixer mes rideaux…

Sauf qu’il fallait aussi trouver des rideaux à suspendre ! J’ai même pas essayé d’en trouver des tout prêts. J’ai foncé au magaz qui vend les grandes robes et les voiles pour les têtes des dames… je me suis fait regarder de travers… et j’ai acheté 2 sarongs. Attention, comme je ne suis pas tout à fait une tanche, j’ai bien pris les mesures de ma fenêtre avant d’aller acheter le tissus et j’ai demandé poliment à la gentille dame du magasin de me dire les dimensions des sarongs. (Là, on a l’impression que je débarque à peine en Asie : comme si c’était possible que qui que ce soit puisse répondre à une telle question). Selon ses dires les dimensions sont 1.80m par 2m. Pile poil parfait  !

J’arrive à la maison, et comme de bien entendu, les sarongs sont juste pas assez grands pour couvrir la hauteur de la fenêtre : normal, faut jamais croire, faut toujours faire ouvrir les emballages et contrôler soi-même. Bien fait pour moi !

Il faut aussi que je te dise que ma maison est rose. Pas un joli rose, non. Les murs et les plafonds sont rose cochon-pourri bien soutenu. Le sol en carrelage quand à lui est en imitation bois de couleur jaune moutarde. Si si, tu lis bien. La maison est toute neuve. Je ne sais pas ce que le propriétaire avait fumé en choisissant les couleurs mais ça devait être bien fort !

Tout ça pour dire que bien que j’aie passé 45 minutes à choisir les couleurs des sarongs, ça n’a pas beaucoup d’importance. Pour le salon, j’ai choisi bordeaux avec des fleures roses et blanches… eh ben c’est un très mauvais choix ! Ca me rend encore plus malade d’avoir encore plus de rose.

Pour la cuisine, j’ai pris vert sapin et moutarde comme le sol, ce qui est pas si mal même si ça ne s’accorde pas bien avec mon frigo cyan métallisé et le meuble jaune soleil pour les casseroles.

J’en ai eu soudain tellement marre et il faisait tellement chaud que j’ai cousu les ourlets de mes rideaux à l’agrafeuse : 3 minutes 30 chrono posé terminé pour un total de 8 euros !

J’ai mis plusieurs heures à me remettre de mes émotions et du trop plein de couleurs moches.

Du coup, pour changer les idées, je pense à manger !

Hier, j’ai préparé BEAUCOUP de brochettes satay : recette ici, alors je te propose de les apprêter différemment.

saladedef

Pour la salade :

du chou rouge coupé très finement,

des carottes râpées,

de la mangue verte (acidluée) râpée,

des feuilles de céleri-branche hachées,

des filets de poulet marinés (comme sur la recette des satay), grillés et coupés en fines lamelles.

légumes

mangue-verte poulet

Read more

Salade de boeuf thaï

Pour aujourd’hui, une recette toute simple mais délicieuse.

saladedef

Généralement, quand je prépare une salade de boeuf, je la sers avec d’autres salades. Si tu la prévois comme plat solitaire, tu peux y ajouter plus de concombres ou encore la déposer dans l’assiette sur des belles feuilles de salade verte ou de roquette.

Comme pour toutes les autres recettes, la quantité de piments dépend de tes goûts. Pour cette salade, j’ai mis un gros piment doux car je n’aime pas trop le piment dans les salades. J’aime les curries épicés, je n’aime pas les salades qui arrachent… va savoir pourquoi !
Libre à toi de remplacer ce piment doux par des tas de petits piments oiseau.
En Thaïlande, elle est servie très pimentée !

Cette salade est parfaite pour recycler les restes de viande grillée de hier : steak, T-bone, filet… tout est bon. Sur mes photos, tu verras que la viande est cuite à point. La raison est simple, la viande saignante, ici, c’est pas terrible. Mais si j’étais toi, je préparerais cette salade avec de la viande bien grillée dehors et encore saignante au coeur.
Le boeuf que je réussis à me faire livrer sur mon île est généralement coriace, parfois correcte mais souvent dur comme du cailloux. Je l’attendris donc en le bombardant de coups de fourchette et en le laissant mariner une nuit avec 1cs de sauce Hoi Sin et 1cs de confiture de piments. C’est ce qui permet de l’attendrir un peu. Ensuite, je coupe des tranches très fines et au final, c’est plus si dur que ça. C’est même bon ! Il n’est pas nécessaire de faire mariner le boeuf pour que la salade ait bon goût, à toi de voir ce que tu préfères.

Les concombres thaï sont de mini concombres, bien fermes. Je n’enlève pas les pépins car autrement il ne reste plus rien du tout. Tu peux tout aussi bien utiliser de grands concombres dont tu retires les pépins.

concombre2

Voici la liste des ingrédients pour cette salade : clique sur l’image pour la voir en plein écran.

salade de boeuf

Read more

Salade de citronnelle aux crevettes poilues

Aujourd’hui, j’avais envie de te préparer une belle salade de citronnelle. C’est un plat original et frais. Le nom thaï de ce plat est “Yam Takraï”: Yam pour salade et Takraï pour citronnelle… eh eh eh, j’aurais voulu l’inventer, j’aurais pas pu !
La salade de citronnelle est généralement garnie de cubes de poissons frits, de crevettes fraîches ou sèches, de noix de cajou ou cacahuètes. J’aime bien la servir avec des oeufs salés (ce sont des oeufs préparés en saumure).

Je cherchais désespérément une idée pour garnir cette salade quand je suis tombée sur la recette de Brice Morvent : Les crevettes poilues. Non seulement elles avaient l’air délicieuses mais en plus le nom m’a fait hurler de rire. Il parait que Brice Morvent a participé à Top Chef, à ce sujet vous en savez certainement plus que moi puisque je vis toujours sans télé ! Perso, je le connais pas mais je le remercie pour cette super recette.

citronnelle1

J’ai modifié la recette de base car je n’ai pas de ciboulette ni de persil. Je ne sais pas ce que sont les vermicelles de pois coupés… ? Du coup, j’ai pris de bête nouilles de riz et ça marche très bien.
Bon, sauf que le premier essai, j’ai eu la bonne idée de réhydrater les nouilles avant de les frire. C’est clair, ça marche pas ! Le second essai, j’ai trempé mes crevettes pleines de pâte à beignets dans le bol de vermicelles en morceaux… ne le faites pas, ça donne des crevettes avec la gale des poils : bon mais moche ! Le troisième essai était top. Au quatrième essai car je me crois toujours plus forte et plus maligne, j’ai préparé des longs poils en me disant qu’une crevettes avec des poils aux hormones, ce serait nettement plus fun… ben non, ça a fait une seconde crevette moche (c’est pas grave, je les ai avalées illico pour pas laisser de trace).

Crevette moche :
crevette2

Crevette pas moche :
crevette

Read more