Pickles de jicama à l’ananas

Ohhhhh la la ! Les semaines passent et je ne donne pas de nouvelles ! Merci à tous pour vos sympathiques messages et ne craignez rien, je ne suis ni malade, ni morte ! C’est juste que lorsque je suis débordée, je ne cuisine pas. Et quand je ne cuisine pas … eh ben forcément, je ne peux rien poster !

En Thaïlande, c’est trop facile d’avoir la flemme de cuisiner : on fonce au marché et on achète des tas de bonnes petites choses cuisinées, pour 3 fois rien :
– une soupe de nouilles coûte 30 baht
– des kanoum jiin avec des  tas de légumes frais coûtent 30 baht
– un poisson mariné et grillé coûte 60 baht
– des légumes frais juste bouillis accompagnés de sauce piquante faite maison coûtent 20 baht

Bref, je te passe la liste des repas sains et prêts à emporter.
En plus de cette incitation quotidienne à la fainéantise, il faut dire que quand j’ai pas beaucoup de temps à disposition, je ne me lance pas vraiment dans des nouvelles recettes, je cuisine mes classiques.
Ici, on est du genre riz parfumé, omelette thaïe et légumes sautés. Nan peut manger cela à tous les repas, tous les jours de l’année, sans se plaindre. Si on lui balance un bout de poisson en prime, il a le sourire.

Depuis ma dernière apparition sur le blog, plein de choses se sont passées. Incroyable ! normalement il ne se passe jamais rien dans mon bled perdu. J’ai réussi à trouver une maison à louer et, coup de bol, il s’agit d’une graaaaaaaande maison avec un iiiiiiiiimense jardin. Les maisons thaïes sont généralement construites tout en longueur. Les terrains s’achètent par blocs de 5m de large par 15m de long alors les gens construisent des maisons de manière à optimiser l’achat du terrain.
Dans la région où j’habite, on trouve des tas de maisons à louer … mais … rarement une maison avec jardin et quasiment jamais une villa privée. Le problème c’est qu’il n’y a pas de journal de petites annonces. Il faut faire passer le mot et demander à toutes tes connaissances d’appeler tous leurs amis pour savoir si quelqu’un a une maison à louer.
Tu te retrouves soudain sous une avalanche de coups de fils pour aller visiter des maisons “privées avec jardin” et tu tombes sur ça :

UPHO.16085021.V550
ou ça :
UPHO.11967542.V550
Je te raconte pas le nombre de maisons que j’ai visitées qui ont un sol en béton brut et qui n’ont pas de couverture de toiture non plus.
Je ne suis pas très difficile, j’ai vécu dans une chambre de 12m2 durant 5 ans, sur une île… mais un sol en béton non traité, tu ne peux pas le laver et un toit sans couverture signifie que toute la poussière de la rue et toutes les bestioles indésirables ne restent pas à l’extérieur.
De plus toutes ces maisons sont construites sans aucune isolation thermique ou phonique… du coup, tu vis un peu dans la maison de tes voisins … et la télé full power à 5h du mat, c’est plus de mon âge (ou alors pas encore de mon âge).

Généralement, l’avant de la maison est un séjour illuminé par un néon, avec un plafond bas…
UPHO.9864470.V550
puis on a un long corridor qui donne sur 1 ou 2 chambres (minuscules et sans fenêtre)
UPHO.13454000.V550 UPHO.13453997.V550
et à l’arrière de la maison une salle-de-bain-cuisine tout en 1.
UPHO.16773974.V550
Si si, c’est la cuisine ! il n’y a pas d’agencement, il n’y a pas non plus d’arrivée d’eau ni de hotte d’aspiration.
La cuisine donne sur l’arrière du terrain où on a généralement un bout de jardin avec un tuyau d’eau pour faire la vaisselle assis par terre.
La salle de bain contient souvent un grand bassin (réserve d’eau) où on puise l’eau pour flusher les toilettes (il y a rarement des WC avec chasse d’eau) ou pour se doucher. La plupart des gens se douchent en s’arrosant d’eau manuellement. Pas de pommeau de douche. La photo ci-dessous te montre une salle-de-bain moderne avec des toilettes sur lesquelles tu peux t’assoir, une douche et un chauffe-eau électrique pour la douche chaude. UPHO.14314052.V550
Ces photos montrent une maison moderne et bien équipée… nettement mieux que la grande partie des “maisons” que j’ai visitées. Le loyer mensuel pour une “maison” de 70m2 est d’environ 3000 baht si la maison est neuve et 1500 baht si il n’y a pas de carrelage ou pas de couverture de toit.
Moi, j’étais prête à payer jusqu’à 5000 baht par mois pour trouver une petite maison (70m2 est largement suffisant) sans comfort mais ave un JARDIN et PAS DE VOISIN : pas de maison mitoyenne. Ici, c’est mission impossible !
Je commençais vraiment à désespérer et puis, un jour, une des soeurs de Nan est venue me chercher en gesticulant et en me faisant comprendre de la suivre sans discuter. Et voilà qu’elle me fait visiter une gigantesque maison privée avec une cuisine qui a un plan de travail et un évier, 2 salles-de-bain, 4 chambres dont une avec la clim !! et un fantastique salon. Pas de corridor, toutes les chambres ont des fenêtres qui ferment bien, le plafond est haut et il ne fait pas trop chaud dans la maison… j’en avais la larme à l’oeil. 200m2 habitables pour moi toute seule ! Ca m’a presque fait peur !
Bon, juste pour te faire peur, je te montre des photos de l’état de la maison … he he he…
house10
house4

house8
house9

house6J’ai finalement osé demander le prix de cette merveille … et… un choc de plus… elle était dans mon budget : 4500 baht par mois !!
J’ai pas hésité, j’ai dit : “oui, je veux”
J’ai marchandé le bout de gras avec le propriétaire pour qu’il remette à neuf les 2 salles-de-bain. Je m’attendais à ce qu’il me fasse payer les travaux … il m’a demandé 2000 baht de participation !
Bon, j’ai eu besoin de 4 jours complets pour débarrasser la maison et la désinfecter (le propriétaire n’a rien vidé, il a laissé tous ses meubles pourris et un incroyable quantité de trucs cassés).
shit1
2 jours pour la repeindre avec l’aide de mes élèves (je te raconterai cela bientôt) puis 3 jours pour emménager. J’y habite depuis le 1er Novembre et je n’ai pas cessé de réparer et de nettoyer depuis. Mais ce sera pour une prochaine histoire.
Assez de blabla pour aujourd’hui, passons à la recette tant attendue.

Généralement, je ne mets pas sur ce blog des recettes extraites de livre de cuisine, aujourd’hui je fais une exception. Cette délicieuse recette ultra rapide à préparer est tirée du fantastique livre “Smoke and Pickle” d’ Edward Lee.
C’est une des recettes du livre dont je trouve facilement tous les ingrédients. Comme ce livre est en Anglais, je me permets de te mettre une traduction de la recette.
J’avais souvent vu des jicamas au marché, j’ai plusieurs fois demandé comment les préparer mais je n’ai jamais bien compris la réponse. Et comme c’est ni un légume rigolo, ni un légume sexy, j’en ai jamais acheté. Cette recette m’a enfin donné l’occasion d’y goûter… et je dois dire que je trouve cela excellent. Comme quoi les apparences sont souvent trompeuses même chez les tubercules !
Si on peut faire une comparaison, c’est un peu comme un maxi radis pas piquant et très doux. Tu visualises ?

jicama1
Cela s’épluche très facilement et se coupe sans problème, bien moins dur qu’une rave !
Le jicama est un tubercule originaire du Mexique. On le trouve un peu partout en Amérique du sud et en Asie du sud-est. On peut le manger cru, en salade ou bouilli.
Ce pickles à base de jus d’ananas est une vraie réussite. Tu peux le servir en apéritif ou en ajouter dans une salade ou un sandwich.

Liste des ingrédients pour 1 gros bocal d’un demi-litre  :


500gr de jicama


1 petit poivron jaune 


1 petit poivron rouge 


1 petit ananas bien mûr


2,5 dl de vinaigre pour conserves ou vinaigre au goût neutre


1,2 dl d’eau


1,5 c.s. de sucre


1 c.s. de sel 


1 c.c de piments séchés en poudre


0,5 c.c. de poivre de Séchuan en grains


3 clous de girofle


quelques brins de menthe fraîche



Pèle le jicama. Coupe-le en allumettes de 3 cm de long et 8mm d’épaisseur.
Retire les graines de poivrons et coupe-les à la même taille que les allumettes de jicama.

pickles3

Retire l’écorce de l’ananas et coupe-le en gros cubes.
Place le vinaigre, l’eau et les cubes d’ananas and un blender et mixe rapidement pour obtenir une purée.
Passe le jus au tamis grossier (genre passoire à thé) pour retirer les fibres et les morceaux.

Dans une petite casserole, fais chauffer le jus d’ananas jusqu’à frémissement. Ajoute sel et sucre et laisse frémir 5 minutes en remuant régulièrement. Retire du feu.

Dans un bocal à conserve stérilisé, place les morceaux de jicama et de poivrons en alternance avec les épices et les brins de menthe.

pickles2

Verse le liquide chaude dans le bocal, ferme et laisse refroidir.
Place au réfrigérateur dès que le bocal est à température ambiante. Laisse reposer 1 jour au frais avant de dévorer.

Cela se conserve au frais durant 2 semaines.

conserve1

 

Pickles de jicama à l’ananas

Pickles de jicama à l’ananas

Ingrédients

  • Liste des ingrédients pour 1 gros bocal d'un demi-litre :
  • 500gr de jicama
  • 1 petit poivron jaune
  • 1 petit poivron rouge
  • 1 petit ananas bien mûr
  • 2,5 dl de vinaigre pour conserves ou vinaigre au goût neutre
  • 1,2 dl d'eau
  • 1,5 c.s. de sucre
  • 1 c.s. de sel
  • 1 c.c de piments séchés en poudre
  • 0,5 c.c. de poivre de Séchuan en grains
  • 3 clous de girofle
  • quelques brins de menthe fraîche

Préparation

  • Pèle le jicama. Coupe-le en allumettes de 3 cm de long et 8mm d'épaisseur.
  • Retire les graines de poivrons et coupe-les à la même taille que les allumettes de jicama.
  • Retire l'écorce de l'ananas et coupe-le en gros cubes.
  • Place le vinaigre, l'eau et les cubes d'ananas and un blender et mixe rapidement pour obtenir une purée.
  • Passe le jus au tamis grossier (genre passoire à thé) pour retirer les fibres et les morceaux.
  • Dans une petite casserole, fais chauffer le jus d'ananas jusqu'à frémissement. Ajoute sel et sucre et laisse frémir 5 minutes en remuant régulièrement. Retire du feu.
  • Dans un bocal à conserve stérilisé, place les morceaux de jicama et de poivrons en alternance avec les épices et les brins de menthe.
  • Verse le liquide chaude dans le bocal, ferme et laisse refroidir.
  • Place au réfrigérateur dès que le bocal est à température ambiante. Laisse reposer 1 jour au frais avant de dévorer.
  • Cela se conserve au frais durant 2 semaines.
  • http://aupaysdespiments.com/pickles-de-jicama-a-lananas/

     

     

    10 commentaires

      • Kris dit

        J’imagine que tu peux faire de même avec des oignons nouveaux, des carottes râpées, des courgettes, …
        Les poivrons ajoutés au jicama étaient vraiment très goûteux, du coup, tu pourrais très bien mettre que des poivrons.
        C’est une recette super top pour avoir de quoi accompagner l’apéro. Le genre de bocal à avoir toujours sous la main 😀

    1. HELLOoooooo ^^ ! Toi de retour sur le blog !!! Ahhh bonheur ! :p
      Et avec en prime que de bonnes nouvelles pour toi ! EXTRA !
      Sûr qu’il faille pas être trop difficile pour une loc maison à ce que je vois par chez toi la-bas ! hahaha ! (même pas drôle en fait !) 🙁
      Mais bon tu t’en sors plutôt très bien, hein ! Raconte vite la suite… 😉
      Connaissais pas ton jicamachinbidule, mais voilà qui est rectifié !
      Jolie photo prise sur ton nouveau plan de travail cuisine ^^
      Je te fais plein de bises et @ bientôt ! enfin on espère.. . 😀
      Sandy

      • Kris dit

        Coucou Sandy,
        Top cool d’avoir un message de ta part ! C’est vrai que j’ai un peu disparu de la surface de la Terre … sorry.
        YEAH ! trop frime le plan de cuisine, hein ? Je vois que tu as l’oeil affûté 😀
        Non mais sérieux, faut absolument que tu testes ce pickles à l’ananas, je sais que tu vas adorer. Tu peux le faire qu’avec des poivrons ou même, tiens, pourquoi pas, avec du chou-fleur.
        Allez, je te laisse, je m’en vais rédiger la suite des aventures ainsi que la nouvelle recette !
        Bises
        Kris

        • La suite des événements… yeahhh ! j’ai hâte !!!
          Bon alors le jicama je le remplacerai volontiers par un radis noir 😉
          Cela dit, après quelques recherches, j’ai cru comprendre qu’on pouvait le remplacer par une pomme verte croquante…. mais on peut également essayer le céleri, ou poire asiatique, ou concombre.
          T’en penses quoi ?

    2. Lili dit

      Merci pour la recette. Je ne suis pas trop fan des pickles de manière générale, mais cette recette à l’air d’etre super sympa!
      Merci pour le retour sur le blog, j’adore lire vos péripéties dans ce beau pays qu’est la Thailande! Racontez-nous vite la suite!!

      • Kris dit

        Ces pickles-là, il ne sont pas très acides, et l’ananas donne beaucoup de parfum.
        Ok, j’attaque la suite des aventures au Pays des Piments …
        A tout bientôt
        Kris

    3. wenniroc dit

      Je tombe sur ton blog via celui de Sandy. Quelles aventures ! J’imagine que la recherche d’une maison est à l’image du reste de la vie au pays des piments. Je suis aussi impatiente de lire la suite . . .

      • Kris dit

        Bienvenue chez moi, les amis de mes amis sont mes amis 😉
        La recherche d’une maison est totalement chaotique 😀 et tu as parfaitement raison, c’est un beau reflet de la vie locale !
        Pas de répit pour les braves !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Petit calcul anti-spam ... * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.